Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !


34 707

Partages


Dans les années 70 on était plus libre, on ne cachait rien aux enfants. Vraiment rien !
Les années 70, c’était l’époque du sexe libre et de la mode Peace & Love. On était peut-être même un peu trop libre ? Voici un livre pour enfants de cette époque qui explique clairement et en détails comment faire des enfants. A vous de juger !

Voilà une ravissante petite scène. On dirait deux éleveur de chèvres dans le Larzac
« Voici la maman et le papa du bébé. Ils s’aiment tous les deux vraiment beaucoup. Ils se sont aidés l’un et l’autre à fabriquer le bébé. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Eh bien c’est du propre ! On se déshabille comme ça d’un seul coup d’un seul, sans préliminaires ni rien ?
« Quand les parents ne portent pas de vêtements, tu peux voir que la maman a une ouverture entre ses jambes. Ça s’appelle un vagin. Le papa, lui, a un pénis et des testicules. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Allez la subtilité, c’est pas le genre de la maison ! On passe à l’acte, et sans capote en plus !
« Le papa et la maman s’aiment tous les deux vraiment beaucoup, et ils ont envie d’être très, très proches. Parfois, quand le papa se sent particulièrement amoureux, son pénis devient gros. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

On pourrait discuter ou au moins essayer de ne pas tâcher le lino du salon
« Les testicules du papa sont remplies de spermatozoïdes. Quand il fait l’amour, les spermatozoïdes sortent du bout de son pénis. Ils se déplacent à travers le vagin de la maman, jusqu’à un creux dans l’abdomen de la maman, qui s’appelle l’utérus. Parfois, il y a un tout petit œuf dans la maman, et un spermatozoïde va le rejoindre. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Et voilà en l’espace de 4 pages c’est fini, Bravo la performance !
« Si un spermatozoïde a pu rejoindre l’œuf (ou ovule), ensemble ils peuvent grandir et devenir un bébé dans l’utérus de la maman. La maman et le papa ne savent pas encore si cela est arrivé ou non. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Vous notez bien sûr l’absence de cigogne et de fleurs. On sait maintenant quel était le conte préféré de Marc Dorcel !
« Au début, le tout petit œuf ressemble plus à un espèce de têtard qu’à un bébé. Il est bien attaché à l’utérus de la maman par le cordon ombilical. À travers ce cordon, le bébé reçoit de la nourriture de la part de la maman, jusqu’à ce qu’il soit assez grand et fort pour sortir. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Dites-moi, ils comptent rester encore à poil combien de temps en souriant comme des imbéciles heureux ?

« Pendant que le bébé devient plus gros, l’abdomen de la maman devient lui aussi plus gros. Pendant tous ces mois, le papa est très fier de la maman. Ils sont tous deux très excités de sentir le bébé bouger à l’intérieur de la maman, et ils comptent les jours jusqu’à ce qu’il puisse enfin en sortir. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Bien sûr l’enfant reste bien sage, il n’y a aucune complication et le bébé ne bouge pas. Les parents restent toujours nus et souriant…
« Beaucoup, beaucoup de jours passent. Maintenant, cela fait presque neuf mois que le sperme du papa et l’ovule de la maman se sont rencontrés pour fabriquer le bébé. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Au moins il y a un effort, on s’habille pour sortir. Bien sûr, la mère ne panique pas
« Un jour, la maman dit au papa qu’elle est sûre que le bébé est prêt à naître. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Attention on a un blasphème ici ! Où il est le van Volkswagen ? Ce n’est pas en collant des stickers de cœurs et de fleurs que vous nous ferez croire au couple de hippies
« Certains bébés naissent à la maison, mais beaucoup naissent à l’hôpital. Là-bas, le docteur peut plus facilement aider le bébé à quitter l’utérus de la maman. Ici, la maman et le papa prennent la voiture pour aller à la section de maternité de l’hôpital. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Je crois qu’ils ont un peu trop forcé sur la péridurale au vu du visage serein de la mère
« La maman s’allonge sur un lit dans la maternité. Le docteur va l’aider à avoir le bébé. Parfois, le papa aime bien rester avec la maman, pour pouvoir voir le bébé quand il apparaît pour la première fois. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Et voilà : le petit alien sort tout seul du ventre de sa mère et avec le sourire s’il-vous-plaît
« La tête du bébé sort en premier. Le corps de la maman s’étire pour bien laisser le bébé sortir. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Notez le sourire gêné du docteur qui ne sait pas trop quoi penser de cette opération
« Puis, c’est ses bras qui sortent. Quand le bébé est complètement sorti, le docteur coupe le cordon qui donnait à manger au bébé pendant tout ce temps, parce qu’il n’en a plus besoin. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Le fils a l’air aussi défoncé que le père et la mère. Notez qu’il n’est ni bleu ni fripé et qu’il ne pleure pas
« Quand la maman tient le bébé dans ses bras avec le papa à côté de son lit, ils sont tous les deux très fiers et très contents. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Et les parents repartent tranquillement (habillés heureusement), avec un bébé tout aussi perché que ses parents
« La maman et le bébé se reposent dans l’hôpital et apprennent à se connaître. Puis l’heureux papa vient les chercher, pour les ramener à la maison. Le bébé affamé tête le lait depuis les seins de la maman. »

Voilà à quoi ressemblait l’éducation sexuelle dans les 70’s. C’est chaud !

Mais au moins, c’était plutôt réaliste !


34 707

Partages


Commentaires


Encore plus de Meilleur du Pire