Top des répliques coxiennes ? les voici!


9 827

Partages


Top des répliques coxiennes ? les voici!

Scrubs, l’une des plus meilleures séries de tous les temps, sans conteste. Gros plan aujourd’hui sur le maître incontesté de la punchline, j’ai nommé Perry Cox, docteur résident en charge des internes en médecine.

Mentor. Intègre, intransigeant et colérique, il malmène et insulte tous les personnels du Sacré Cœur, affublant ses internes de surnoms sans rapport avec leur nom, et s’opposant constamment à Bob Kelso. Voici une nouvelle sélection des plus belles répliques coxiennes. Petit cours de répartie :

1 – « Bizu, la seule chose qui te permettrait d’être moins productif là tout de suite serait en fait que tu deviennes le mur contre lequel tu t’adosses. Bien sûr, tu ne serais pas à l’abri qu’un pauvre crétin vienne s’adosser contre toi. Ce qui soulèverait une question. Lequel est le plus crétin des deux ? Je sais oui, c’est une énigme ! Mais surtout ne t’inquiètes pas, je vais me creuser le citron et je te donnerais la réponse. En attendant tu pourrais au moins faire semblant de bosser un peu et sans vouloir te brusquer, même si tu n’es pas sur ton terrain de basket, « oh oui il fait un temps super pour faire des bonds », alors tu vas bondir de ton trou… Tu vas bondir. Tu vas bondir, allez allez tu bondis ! Saute, saute, saute mon petit chou ! »

2 – « L’homme est un enrobage de saloperie, fourrée à la saloperie. »

3 – « Je suis tellement énervé que je pourrais m’en foutre une sans le faire exprès. »

4 – « J’adore ce moment… En fait j’aime tellement ce moment que je crois que je vais l’inviter a sortir, et si tout se passe bien on fondra peut-être une famille et on aura tout un tas de bébés. »

5 – « Monsieur Warner, vous voyez ce que vous m’obligez à faire en vous obstinant une fois de plus à passer tout votre temps libre à vous faire dorer au soleil jusqu’à l’apparition d’un mélanome ? Vous me forcez à faire sortir un dermatologue de son séminaire sur les pustules galopantes et à justifier ainsi le plus ridicule de tous les choix de carrière. Votre peau, très cher, ressemble tellement à du cuir que je ne sais pas si je résisterais à l’envie de vous envelopper autour d’une bâte de base-ball, de vous fixer à la glu et de vous coller sous mon matelas pour vous assouplir en attendant le match de dimanche. Mais comme mon rôle c’est de soigner et non de juger, je vais me contenter de vous rédiger une petite prescription. La première vous permettra d’acquérir chez le quincaillier de votre choix un grand marteau pour vous enfoncer un peu de bon sens dans la tête. La seconde est une ordonnance pour un beau chapeau de paille que vous allez désormais porter chaque fois que vous mettrez le nez dehors. Passez une bonne journée ! Vous avez vraiment l’air d’un homard. »

6 – « Cox à Eliott : Chaque fois que j’aperçois ta tignasse blonde et fadasse, l’envie me démange de te prendre par le bras, et de te secouer, jusqu’à ce que toutes les heures de ma vie que tu m’as fais perdre me soit restituées. »

7 – « Ce que je vais faire, c’est m’adresser à vous, avec des surnoms correspondant à la caractéristique physique qui me semblera la plus évidente : Alors toi bec de poulet … »

8 – « STOP ! Ca suffit ! Mesdames et messieurs, bienvenue à la première cérémonie officielle de « On s’en fiche » dans notre hôpital, dont le but est d’honorer les personnes qui pensent que les autres s’intéressent à leurs agissements et aux péripéties de leur existence. Et les nommés sont : Barbie Reed pour « Comment je vais faire avec mon ex-fiancé ? »

9 – « Ce n’est un secret pour personne ce que je ressens pour les chirurgiens : je les hais. Je voudrais les comparer à des pierres mais ce serait faire insulte aux pierres parce que les pierres, elles au moins, sont utiles à la société. On bâtit des ponts avec les pierres, on peut les jeter à la figure de ces crétins qui ont des portables greffés à l’oreille. C’est un téléphone, c’est difficile de faire ça ? »

10 – « Si tu arrives à faire ça, je deviens un ange de Dieu, j’arrête de picoler, j’y vais de ma petite larmichette et on se retrouve ici à neuneure moins impossible »

11 – « Et je n’ai jamais, jamais pensé que je verrais un jour un bouffon en cravate nettoyeur de vomi, conducteur de fourgon avec la gueule d’un Frankenstein et le cerveau ramolli d’un moineau se faire une fille comme Barbie. »

12 – « Dites donc la ménopausée ! Il va falloir la mettre en veilleuse, vous foutez la trouille à toute le monde à l’hôpital ! Enfin, bon sang ! Ils sont en train d’accoucher un bébé en haut et le pauvre gosse s’accroche au cordon ombilical de toute ses forces en essayant de remonter »

13 – « J’étais en train de me demander s’il existait quelque chose qui pourrait changer mon mal de crâne en une épouvantable et torturante migraine … et te voilà ! »

14 – « On s’amène et que ça saute les grosses têtes ! On pose une fesse, on souffle et on écoute ce que je dis. Je suis sur le pont depuis minuit, je finis maintenant mon service en vous méprisant tous comme d’habitude mais avec en plus les tortillons gastriques extrêmement douloureux du aux treize tasses de l’immonde breuvage noirâtre et vitriolé que l’infirmière Roberts appelle « Café ». Donc je tenais à vous prévenir quand mon absence si vous faites les suaves, JE vous bousille la tête et JE vous coupe en tranches ! »

15 – « Dites moi la vérité. Vous seriez pas à moitié Golden retriever ? »

16 – « Nous sommes à court de personnel aujourd’hui, parce que Kelso a décrété qu’il fallait que vous tous, les singes empaillés, alliez participer à une session de recherche psychologique expérimentale, excusez du peu, ce qui bien sûr signifie que vous ne serez pas au service des patients au lieu de ça vous allez pouvoir papoter et exposez vos souffrances, dire ce que ça représente de travailler dans cet hôpital et en quoi ça affecte votre vie privée et OUIN, OUIN, OUIN ! Tient il est là, le voilà ! Le grand Bobby Bobard lui même ! Toutes les infirmières et les internes venez par là, venez autour de nous et dansez pour le marionnettiste ! Oh oui dansez. »

17 – « Par tous les saints du ciel bizut, il n’y a malheureusement que peu de façon pour moi de te dire ceci… voyons: jamais, pas pour tout l’or du monde, absolument pas, hors de question Gaston, aucune chance Florence, niet, négatif, hmmm hmmm, hein hein, ahah et bien sûr celle que je préfère de toute, la plus simple, le mec qui dégringole de la falaise: nooooooooooooooon….. Pouf »

18 – « J’imagine que je pourrais dresser une liste des choses qui m’importent aussi peu que cette dernière semaine avec toi attends voir… les régimes à base de protéines, Michael Moore, les Républicains et leur conventions nationales, la Cabale et tous les produits dérivés de la Cabale, la télé Haute Définition, les 2 films de Bush, Internet et les Start Up, les Nations Unies et leur programme de recyclage, les Punks, la coiffure de ma concierge, ma première paire de chaussettes, Jeff Bridges, Jeff Daniels et tout les Jeff qu’il y a au monde, le salaire des footballeurs, les états qui votent à gauche, ceux qui votent à droite, les voitures sans permis, les émissions culturelles, tout ce qui vit sur la planète, tout ce qui vit dans le système solaire, tout ce qui vit, tout ce qui vit, tout ce qui vit et toutes les choses qui existent passées présentes et futures qu’elles soient dans notre univers ou dans une autre dimension. Oh, et aussi Spiderman. »


9 827

Partages


Commentaires


Encore plus de Meilleur du Pire