La nouvelle bourde de Malaysia Airlines


12 457

Partages


La compagnie malaisienne frappée par deux catastrophes meurtrières cette année a lancé un jeu-concours sur son site internet, la semaine dernière. Et s’est attirée les foudres des internautes.

 

La nouvelle bourde de Malaysia Airlines

Malaysia Airlines a été bien mal inspirée. La compagnie aérienne, qui a connu deux catastrophes aériennes cette année, avec la disparition d’un Boeing 777 transportant 239 personnes, le 8 mars, et le crash du vol MH17dans l’Est de l’Ukraine, le 17 juillet, avec 298 personnes à bord, s’est attirée les foudres des internautes avec un jeu-concours proposé sur son site web la semaine dernière.

« Mes dernières destinations avant de mourir »
Intitulé « My ultimate bucket list », le concours proposait aux clients australiens et néo-zélandais de la compagnie de faire la liste de leurs « dernières destinations avant de mourir ». A la clé, pour les listes les plus originales, des billets d’avion gratuits pour la Malaisie.

 

La nouvelle bourde de Malaysia Airlines

Confrontée à un déluge de critiques, notamment sur les réseaux sociaux, la compagnie a été contrainte de retirer son concours du site assez rapidement. »Ce concours a été approuvé avant (les deux catastrophes) et le thème choisi en raison d’une expression courante utilisée dans les deux pays », a déclaré la compagnie aérienne nationale dans un communiqué, reconnaissant que ce clin d’oeil était « inapproprié » compte tenu des récents événements.
L’initiative s’inscrivait dans une campagne de communication pour redorer l’image de Malaysia Airlines, après les catastrophes aériennes qui ont fait plonger sa fréquentation et son chiffre d’affaires. « Nous sommes déterminés à regagner la confiance de nos clients et de l’industrie en tant que transporteur cinq étoiles », a ainsi affirmé Lee Poh Kait, le vice-président régional de Malaysia Airlines, quelques jours avant la polémique du concours.

Plombée par les deux événements meurtriers, la compagnie, qui perd entre 1 et 2 millions de dollars par jour, et dont de nombreux appareils volent quasiment à vide, est contrainte de licencier 6.000 employés.


12 457

Partages


Commentaires


Encore plus de Meilleur du Pire