A trop regarder du porno, la taille de votre cerveau pourrait être réduite!


9 426

Partages


Amis des petits plaisirs solitaires, bonjour !

 

Des chercheurs de l’Institut de Développement Humain Max Planck, à Berlin, ont publié une étude dans le journal spécialisé Jama Psychiatry qui nous assure avec le plus grand sérieux que le nombre d’heures passées à regarder de la pornographie pourrait bien être associé à des différences de volume de la matière grise, dans une région particulière du cerveau.

 

Pour effectuer cette recherche, il a fallu tout d’abord recruter 64 individus de sexe masculin, âgés de 21 à 45 ans. Les hommes ont dû remplir plusieurs questionnaires afin de définir précisément le temps qu’ils consacraient à regarder du porno par semaine… un temps qui, si on en croit les réponses, semble varier considérablement selon les individus ! Néanmoins, sur cet échantillon, les chercheurs ont noté que les individus interrogés passaient rarement plus de 4 heures par semaine à regarder ce type de contenus.

A trop regarder du porno, la taille de votre cerveau pourrait être réduite!

Il est apparu, après analyse et selon les premiers résultats de l’étude, que les hommes qui admettaient regarder le plus de contenus coquins par semaine avaient un volume de matière grise réduit au niveau du striatum, une zone liée au système de récompense mais aussi à certains comportements réflexes…. comme l’appétit alimentaire et sexuel. Il ne s’agit pas d’une zone liée à la réflexion cognitive, mais plutôt au plaisir et à certaines pulsions de base. Et là, on vous entend souffler de soulagement : non, le porno ne vous rendra pas plus bêtes (pas forcément plus intelligents non plus, du reste !)

Les cerveaux des sujets ont ensuite été scannés par résonance magnétique (IRM) tandis qu’ils consultaient des contenus pornos, puis ils ont été scannés une nouvelle fois alors qu’ils regardaient des choses beaucoup plus « sages ».

Les chercheurs ont ainsi repéré, entre autres, une baisse apparente d’activité dans une région du cerveau liée à la motivation lorsque les hommes regardaient du porno… Je ne sais pas pourquoi, mais cela me surprend à peine !

Ils ont également noté que les connexions entre la partie droite du noyau codé et la partie gauche du cortex préfrontal étaient fortement réduites pendant que les hommes regardaient du porno. Apparemment, la mise en arrêt momentanée de cette fonction du cerveau se produit aussi dès lors qu’un homme est excité ou bien qu’il a une relation sexuelle…

Le striatum, en gris, et le noyau codé, en rouge.

A trop regarder du porno, la taille de votre cerveau pourrait être réduite!

Alors comme les chercheurs ne peuvent pas prouver avec certitude que ce sont bien les films X qui ont causé la réduction de matière grise (même si les résultats semblent concorder en ce sens), ils ont appelé la communauté scientifique à poursuivre des recherches sur ce sujet afin de valider ou d’invalider l’hypothèse.

Même si ils sont conscients de ne pas pouvoir dire avec certitude ce que ces résultats peuvent signifier à ce stade, les chercheurs ont quand même émis quelques hypothèses. Il se pourrait, par exemple, qu’une stimulation excessive du système de récompense puisse finir par altérer certains de ses composants comme le striatum (le système de récompense, c’est ce qui nous fait  ressentir du plaisir lorsque nous accomplissons des actions « utiles » pour notre survie, comme manger — ou se reproduire)

Inversement, il se pourrait aussi que les individus qui ont moins de matière à la base au niveau du striatum aient besoin de stimulations plus fréquentes que les autres et ressentent davantage de besoin et de plaisir dans le porno, ce qui conduirait à une augmentation de la consommation de pornographie.


9 426

Partages


Commentaires


Encore plus de Meilleur du Pire